En suisse, une victime de viol est transprarente sans preuve. Je paie 26’000 chf à vie car je me suis faite violer car le procureur est udc et misogyne.

#yWXOmj - Autres - 06/04/2018 -


61 vue(s) 4 Soutiens Réaction(s)
Dijon Quetigny école dagriculture fin des années 80 Un de nos profs dragouille toutes les filles de la promo. Moi aussi. Je tombe sous son charme. Ou plutôt sous son baratin. Jétais passionné de guitare... lui voulait justement apprendre la guitare. Il sinvite chez moi. Me drague habilement et je cède (il ne parla plus jamais de guitare). La jeunesse... voir comment cela est avec un mec plus agé (lui plus de 40 ans disons 45, moi 22 !!). Plan foireux et plus que banal qui dure quelques jours. Javais accepté de coucher. Pour voir. Très déçue. Pas emballée du tout pour recommencer. Mais voulant bien le revoir. Un jour, il me force à faire lamour. Cela aurait été un camarade de promo, jaurais crié et refusé. Mais le pouvoir du prof ma tétanisée. Un soir il me fait boire. Je connaissais un peu lalcool. Mais là ce fut le vide. Jai eu droit à un acte contre nature et par surprise et par la force. Cétait parait il sa tendance homo!!! Je mis fin à cette aventure sans avoir été trop marquée. Ce que je croyais. Bien des années plus tard un mélange médicament alcool me fit retrouver létat mental et physique de cette soirée. Javais peut être été droguée Peut être. Tout est remonté. Les voyages détudes quil organisait sur la vigne et le vin... Les soirées dégustation ... de vin. Les cuites quil avait fait prendre à deux autres filles de la promo (je nen ai pas su davantage et je ne voulais pas voir le mal). En fouillant internet après lannée 2000, je trouvais 3 ou 4 articles dans le quotidien de Dijon fois où il saffichait seul avec une jeune étudiante (à chaque fois différente) . Avec une fois un commentaire énigmatique (elle allait se rappeler de son séjour). Pourquoi ces mises en scène Orgueil Et il continuait dorganiser des voyages détudiants étrangers sur le thème de la vigne et du vin. Avec plus de jeunes filles que de jeunes hommes. Et beaucoup de dégustation. Jusquà une période récente... Il men reste un gout étrange. Difficile à qualifier. Abusée par un pervers ll avait continué après notre aventure à me harceler finement. Par de la drague lourde (il était toujours sur mon passage) et par des sous entendu sur ma scolarité et mes chances de réussite (alors que jétais pourtant bien notée) Oui du harcèlement.. ou plus! Et moi une idiote naïve comme on lest à cet age, à la merci des prédateurs....

#5SiOpM - Milieu-scolaire - 05/04/2018 -


46 vue(s) 2 Soutiens Réaction(s)
Et les mineurs punaise 6 à 8 ans et jusqua mes 14 ans jai dit une partis et pas répondus vous savez quon est détruit pour un salopar Pasqual M et à fait dautres victimes attention . Son père sappelait comme lui un homme très respectueux .Le prevers était marier avec Mauricette sans enfant qui travaillait à la sécu et son con de bonhomme Rivière C à Fleury les aubrais il avait dit à mon père Paco tu parles je te virés toi et ta femme les neuveux Thierry et Éric vous êtes au courant avec ça démarche boiteuse et sa barbe près à prendre une victime et ta pauvre grand mère Paula qui en avait que pour lui

#3cYNLW - Autres - 04/04/2018 -


51 vue(s) 1 Soutiens Réaction(s)
Christophe D pervers narcissique president de lamicale de lécole de mon fils a proposé de bricoler chez moi et jai accepté quand il est arrivé il est parti à la salle de bain et en est ressorti nu. Il sest jeté sur moi

#j9Q2kx - Milieu-professionnel - 02/04/2018 -


49 vue(s) 2 Soutiens Réaction(s)
Même annonymement, c’est difficile pour moi d’en parler. J’avais 7 ans quand tout est arrivé, papa m’a laissé avec le neveu de maman, sencé être le « cousin » ( j’ai énormément de mal à ca aujourd’hui ). Celui ci, a 14 ou 15 ans, n’a pas hésité à me proposer un jeu, et si je ne le faisait pas j’etais nulle parce que mes frères eux y jouer. Je savais déjà que tout ça été malsain. Le jeu de l’alphabet... la lettre T, la lettre V, la lettre Q... tout ça résonne encore dans ma tête.. il m’a demander de me retourner et ne pas le regarder, il a ensuite baisser mon pantalon, sortit sa... et s’est frotté à mes fesses.. c’est si dur de l’écrire, autant que d’en parler. Il m’a ensuite demander de me frotter à l’epuissette qui servait à la piscine, lui tenait le bâton... tout ça en jouissant de plaisir de me voir faire ça, puis à terminer sur mon vélo, derrière moi, mon premier vélo que j’aimais tant, que mon papa m’avait acheté, et qu’aujourd’hui je ne voit plus de la même manière. Je ne peux plus raconter plus de détails, je n’en suis pas capable. Aujourd’hui j’ai 21 ans, j’ai gardé le secret jusqu’à mes 17 ans, parce que je voulais protéger ma famille, parce que j’avais très peur de lui. Lorsque que j’ai tout raconté à ma famille, personne ne m’a cru (grdparents, oncles, tantes, cousins.. qui ont préféré esquiver que d´accepter la vérité , sans nouvelles à ce jour) à part mes parents, frères et sœur. 4 ans aujourd’hui que j’ai voulu soulager ma conscience, pour au final briser toute une famille, qui ne veulent même pas m’écouter. Alors à vous qui lisez par hasard, à mes proches qui me reconnaissent, ou à la sois disant famille qui m’a trahis, sachez que je souffre, je souffre encore aujourd’hui, je souffre, j’en peux plus... il a prit ma vie, mon enfance, mon adolescence, il ira jusqu’à mentir à sa famille, aux gendarmes pour se donner raison. Il emportera avec lui la vérité dans sa tombe. Mesdames et messieurs, parlez, tant que vous le pouvez, ne vous laisser pas vous détruire comme je l’ai fait en gardant un secret aussi lourd que celui ci, à défaut d’avoir d’énorme séquelles psychologique dans le futur... Je ne souhaites qu’une chose, que la culpabilité le ronge, et qu’il AVOUE.

#N0B21v - Autres - 31/03/2018 -


49 vue(s) 6 Soutiens Réaction(s)
A un poste important depuis 8 ans, jai vu arriver dans ma société un responsable qui , lors notre première réunion professionnelle ma demandé de rester à la fin, afin que lon puisse faire connaissance. Je nai pas trouvé cela bizarre puisque jétais en congés maternité lorsquil est arrivé et que les autres lui avaient déjà été présentés. Cependant, dès que je me suis retrouvée seule avec lui, il ma dit quil savait que javais des soucis avec mon mari et quil était là pour en parler si jen avais besoin. Jai pris le parti de ne pas men inquiéter, mais il a commencé à me faire des avances à chaque fois que je le rencontrais jusquà poser les mains sur mes cuisses en me disant tu sens ma chaleur à travers ton pantalon. Je nen pouvais plus et il me faisait peur. Jai commencé à en parler autour de moi et cest revenu à ses oreilles. Il est entré dans mon bureau, ma dit quil me ferait vivre un enfer si je ne couchais pas avec lui. Jai refusé. Durant 8 mois, il ma envoyé des mails professionnels assassins, il sest plaint disant que je ne faisais pas mon boulot... Le Directeur ma convoquée en me signifiant que je ne convenait plus au poste et jai été reléguée au rôle de secrétaire dans un service pourri sans aucune responsabilité. Jai beaucoup pleuré sur mon sort mais jai relevé la tête. Il est parti de la société peu de temps après parce quil a eu des problèmes avec le secrétariat du Directeur (que des femmes... bizarre !!!)... Laffaire a été étouffée. Je reste dans mon poste minable en me demandant ce que jai fait pour mériter ce traitement !!! Ma priorité est désormais ma famille : ma fille et mon mari avec qui jai réglé mes problèmes. Reste la blessure, à vif...

#wTL8yp - Milieu-professionnel - 29/03/2018 -


89 vue(s) 5 Soutiens Réaction(s)
A un poste important depuis 8 ans, jai vu arriver dans ma société un responsable qui , lors notre première réunion professionnelle ma demandé de rester à la fin, afin que lon puisse faire connaissance. Je nai pas trouvé cela bizarre puisque jétais en congés maternité lorsquil est arrivé et que les autres lui avaient déjà été présentés. Cependant, dès que je me suis retrouvée seule avec lui, il ma dit quil savait que javais des soucis avec mon mari et quil était là pour en parler si jen avais besoin. Jai pris le parti de ne pas men inquiéter, mais il a commencé à me faire des avances à chaque fois que je le rencontrais jusquà poser les mains sur mes cuisses en me disant tu sens ma chaleur à travers ton pantalon. Je nen pouvais plus et il me faisait peur. Jai commencé à en parler autour de moi et cest revenu à ses oreilles. Il est entré dans mon bureau, ma dit quil me ferait vivre un enfer si je ne couchais pas avec lui. Jai refusé. Durant 8 mois, il ma envoyé des mails professionnels assassins, il sest plaint disant que je ne faisais pas mon boulot... Le Directeur ma convoquée en me signifiant que je ne convenait plus au poste et jai été reléguée au rôle de secrétaire dans un service pourri sans aucune responsabilité. Jai beaucoup pleuré sur mon sort mais jai relevé la tête. Il est parti de la société peu de temps après parce quil a eu des problèmes avec le secrétariat du Directeur (que des femmes... bizarre !!!)... Laffaire a été étouffée. Je reste dans mon poste minable en me demandant ce que jai fait pour mériter ce traitement !!! Ma priorité est désormais ma famille : ma fille et mon mari avec qui jai réglé mes problèmes. Reste la blessure, à vif...

#pYbS6g - Milieu-professionnel - 29/03/2018 -


100 vue(s) 3 Soutiens Réaction(s)
Bonjour, Je suis une femme de 47 ans. Bien que jai fait attention toute ma vie, je me suis fait violer. Jai mis 6 mois à comprendre.... Jai voyagé, mais pas besoin daller loin, ça mest arrivé dans ma ville par une personne que je croyais connaître. Je suis tombée amoureuse dun homme qui ma agressé sexuellement. Il ma séduite et mise en confiance. Il ma dit que tant que je ne serai pas prête, il ne me toucherait pas. Jai voulu le connaître davantage et jai organisé une soirée lors dun retour de voyage. Quand je suis arrivée chez lui, je lui ai dit que jétais épuisée et pas encore prête encore à avoir une relation plus intime avec lui. Il ma dit quil ne me toucherait pas, quon pouvait dormir. Je lui ai demandé à prendre une douche et nous nous sommes couché. Je me suis tout de suite endormie. Je me suis réveillée quand il ma pénétré. Il ma violé par surprise. Son masque est tombé quand il a menacé de porter plainte contre moi. Jai compris que cétait un pervers narcissique. Je souhaite parler plutôt que de rester silencieuse. Je veux porter plainte, mais je dois my préparer. Jai décidé de me faire accompagner psychologique-ment et juridiquement pour men sortir. Porter plainte serait la meilleure manière de me protéger et de protéger dautres femmes.

#PdoCfn - Autres - 27/03/2018 -


101 vue(s) 5 Soutiens Réaction(s)
je mappel Pierre et suis au lycée ( terminale Optique-Lunetterie ), étant homosexuel, jai lhabitude des petites blagues méchantes. Mais tout a pris une autre ampleur lorsque la classe de générale a décider de se liguer contre moi pour signaler mon compte google + avec des insultes homophobes, ne pouvant rien faire, jen ai créer plusieurs jusqu’à ce que google ne mempêche de re-créer de compte avec mon numéro de téléphone.

#uzfS0x - Milieu-scolaire - 26/03/2018 -


94 vue(s) 6 Soutiens Réaction(s)
A mon entrée en sixième au collège Antoine B de Montauban, jai 10 ans et demie et en paraît plus. Toute lannée scolaire, jai été harcelée sexuellement par une bande de garçons beaucoup plus âgés (le chef de la bande avait 17 ans à ce quon disait, il était en 3e CPA, sorte de classe-dépotoir où on se débarrassait des adolescentsingérables). Les autres garçons étaient en 4e CPPN. Je passais mon temps de récréation et celui, plus long daprès repas, à tenter de disparaître, à trouver des cachettes, je vivais dans la terreur et surtout, javais honte de moi et de mon corps . Certains jours, jarrivais à leur échapper. Je ne pouvais en parler à ma famille. Ce qui me paraît le plus dur aujourdhui, cest quaucun adulte du collège nest intervenu, peut-être que personne na rien vu mais plus probablement, ils sont restés parfaitement indifférents. Très jeune, jai été violée (fellation forcée) à la maison par un voisin et ami de mes parents et grands-parents, il avait toute leur confiance, il est mort tranquillement il y a quelques années. Je nai évoqué cela que récemment sans donner son nom à ma famille mais ils nont pas voulu me croire. Je nai pas insisté. Jai vécu dautres agressions : une tentative de viol, du harcèlement encore et des rencontres dégueulasses avec de sordides exhibitionnistes... Cest à la fois une grande tristesse mais aussi un soulagement de taper tous ces mots sur un clavier et de les envoyer au monde entier...

#iLCfZs - Autres - 25/03/2018 -


104 vue(s) 9 Soutiens Réaction(s)