Bonjour, Jai connu 3 harcèlements depuis que je travaille. A ce jour, jai dû quitter mon travail que joccupai depuis qqs années. Après démission dune personne cet été 2017 (je précise que je bosse seule avec cette personne et siège éloigné hélas du site), un homme de 50 ans, longs cheveux noirs (cheveux quil vénère manifestement par dessus tout) donc, au profil look ado, a été embauché pour remplacer ce départ. Javais déjà rencontré rapidement ce personnage que javais trouvé quelque peu déplacé tant il avait son regard insistant à mon égard non digne dun homme daffaires. Une opération commune chez un client avait fait cette rencontre rapide. Dès le 1er jour dembauche, celui-ci a dit ouah tu es baisable ce à quoi jai répondu : encore une telle réflexion et je te mets ma main dans la G..... Cela demandait du self contrôle de ma part. Celui-ci enchainait prétendant que je devais le comprendre car cela faisait un certain temps quil n avait pas baisé (ce sont ces propres termes, désolée). Précision : jétais en jean. Le lendemain celui-ci me faisait remarqué que javais une tunique qui cachait mes fesses. A un déjeuner professionnel, jai du intervenir car il draguait littéralement une jeune serveuse de 18 ans quil a mis si mal à laise que je lui demandais de cesser de suite ce comportement malsain. Il a une fois de plus estimé que javais lesprit trop fermé. La jeune fille était si rouge et mal à laise. Je lai vu planifier ses RDV en priorité avec des femmes et il allait voir leur image sur Internet et ne se cachait pour dire : celle-ci je vais tout faire pour linviter... Question compétence pro : le néant. Du bottage en touche sur tout. Un véritable imposteur à tous niveaux qui ma fait du mal. Même si il avait cessé de mappeler ma poule, de me dire des choses inacceptables... je ne pouvais pas supporter être près de lui pour lui apprendre le fonctionnement de notre travail déquipe, sa simple respiration me répugnait. Je sentais ses yeux posés sur moi dès quil le pouvait. Mais celui-ci sest vite mis sur la défensive voyant que je lavais démasqué et surtout suite à mon refus de... Cétait devenu ma parole contre celle dun homme queutard qui appuyait désormais sur ma tête pour sauver la sienne. Une cliente a très bien défini le spécimen et ma précisé quelle navait pas tout écrit, notamment concernant larrivée du prédateur sexuel.Je nai pas su attendre que les preuves tombent, je suis partie avant le pire. ..

#C1lK8y - Autres - 12/01/2018


145 vue(s) 19 Soutiens