Message aux féministes : Puisque visiblement, daprès vos réactions à la tribune que vous connaissez, vous refusez catégoriquement daborder toute discussion sur les manières dappréhender les désirs sexuels des hommes qui vous entourent  Puisque visiblement les médias vont totalement dans votre sens... Pourquoi ne feriez-vous pas votre chemin sans nous importuner, vous non plus Voire nous harceler, pour le coup... Et pourquoi ne proposeriez-vous pas la réouverture des maisons closes  Vous seriez tellement plus tranquilles ! Je suis ouvert à toute discussion (ou toute insulte) : si vous ne répondez rien en vous contentant de supprimer mon message, vous prouveriez encore, si besoin était, que vous êtes fermé(e)s à toute discussion, donc à combattre, sans pitié, car vous êtes totalitaires. Et après les mots, quest-ce quil reste  La violence, et je ne parle pas dune petite main aux fesses. Merci

#Rabd4s - Milieu-professionnel - 13/01/2018 -


98 vue(s) 21 Soutiens Réaction(s)
Bonjour, Jai connu 3 harcèlements depuis que je travaille. A ce jour, jai dû quitter mon travail que joccupai depuis qqs années. Après démission dune personne cet été 2017 (je précise que je bosse seule avec cette personne et siège éloigné hélas du site), un homme de 50 ans, longs cheveux noirs (cheveux quil vénère manifestement par dessus tout) donc, au profil look ado, a été embauché pour remplacer ce départ. Javais déjà rencontré rapidement ce personnage que javais trouvé quelque peu déplacé tant il avait son regard insistant à mon égard non digne dun homme daffaires. Une opération commune chez un client avait fait cette rencontre rapide. Dès le 1er jour dembauche, celui-ci a dit ouah tu es baisable ce à quoi jai répondu : encore une telle réflexion et je te mets ma main dans la G..... Cela demandait du self contrôle de ma part. Celui-ci enchainait prétendant que je devais le comprendre car cela faisait un certain temps quil n avait pas baisé (ce sont ces propres termes, désolée). Précision : jétais en jean. Le lendemain celui-ci me faisait remarqué que javais une tunique qui cachait mes fesses. A un déjeuner professionnel, jai du intervenir car il draguait littéralement une jeune serveuse de 18 ans quil a mis si mal à laise que je lui demandais de cesser de suite ce comportement malsain. Il a une fois de plus estimé que javais lesprit trop fermé. La jeune fille était si rouge et mal à laise. Je lai vu planifier ses RDV en priorité avec des femmes et il allait voir leur image sur Internet et ne se cachait pour dire : celle-ci je vais tout faire pour linviter... Question compétence pro : le néant. Du bottage en touche sur tout. Un véritable imposteur à tous niveaux qui ma fait du mal. Même si il avait cessé de mappeler ma poule, de me dire des choses inacceptables... je ne pouvais pas supporter être près de lui pour lui apprendre le fonctionnement de notre travail déquipe, sa simple respiration me répugnait. Je sentais ses yeux posés sur moi dès quil le pouvait. Mais celui-ci sest vite mis sur la défensive voyant que je lavais démasqué et surtout suite à mon refus de... Cétait devenu ma parole contre celle dun homme queutard qui appuyait désormais sur ma tête pour sauver la sienne. Une cliente a très bien défini le spécimen et ma précisé quelle navait pas tout écrit, notamment concernant larrivée du prédateur sexuel.Je nai pas su attendre que les preuves tombent, je suis partie avant le pire. ..

#C1lK8y - Autres - 12/01/2018 -


52 vue(s) 8 Soutiens Réaction(s)
Jai ete agressee sexuellement par un voisin en novembre 2014 et je nai porté plainte quen juin 2017 . Ce soir là, mon agresseur et sa compagne avaient invites des voisins, mon compagnon et moi même pour une soiree raclette. Au cours du repas et assise à coté de lui, il a rapidement commencé à me faire du pied à plusieurs reprises, touché mon genou puis attrapé ma cuisse. Je lai repoussé violemment pensant quil comprendrait mais au contraire cela lexcitait et tentait à nouveau de me caresser. Tout cela sest passé à table sous le nez de sa compagne et dautres invites. Afin de souffler un peu et de realiser le déroulement de ma soiree, je me suis refugier dans les toilettes mais lorsque je suis sortie, il se tenait là, debout devant moi, me barrant le chemin. Il ma retenue par les bras et ma touché les seins. Je me suis ecartée et lai repoussé. Jétais choquée et affolée. Jai dû quitter la soiree pour enfin être débarassée de Xavier G. Jinvite toutes les femmes à parler, à déposer plainte en cas dagression car il est trop difficile de vivre avec ce traumatisme!!

#sqAly7 - Autres - 12/01/2018 -


60 vue(s) 8 Soutiens Réaction(s)
J’ai connu un porc JP près de Toulouse-Tarissan. J’avais 20 ans et j’étais stagiaire dans l’entreprise où il bossait. Il a mis sa main sous ma jupe quand je me suis approché (il était assis) pour lui remettre un dossier. Je lui ai retourné une gifle devant ses collègues de l’atelier qui m’ont applaudi. Il s’est excusé. Et puis il est allé se plaindre à la direction prétandant que je lui avait fait des avances. Ce porc a qui on donnerait le bon Dieu sans conféssion et qui est très avenant à même été me harceler jusqu’à chez moi. Quand je l’ai menacé de porter plainte c’est lui qui l’a fait avec des lettres que je lui avais soit disant envoyé. Heureusement ses collègues ont témoigné en ma faveur. Je sais que je ne suis pas l’unique dans ce cas. N’hésitez pas à témoigner vous aussi contre ce porc.

#p4swkZ - Milieu-professionnel - 12/01/2018 -


58 vue(s) 9 Soutiens Réaction(s)
Sabrina 35 ans, violée par mes 2 oncles à l age de 9 ans et demi. Mon calvaire à dure 5 ans. Comment se défendre des viols Des attouchements par 2 monstres qui chacuns leur tour veulent se procurer du plaisir avec une gamine. Comment se sortir de cette spirale. 5 ans à répéter et l un et l autre que si tu parles on ne te croira pas , si tu parles tes 2 petites soeurs prendront à ta place ou a te dire qu on te tuera.La honte , qu ais je pu faire pour mériter de tels sévices Premier violeur Eric E..n. à été surpris par mon grand père en pleine action , mon grand mère m à fichu dehors pas lui oui oui moi. 11 ans et demi, violée Par cet homme depuis 2 ans et mon grand ne m aidait pas. Toute la famille à été au courant, j ai été insultée de tous les noms je n étais qu une enfant et mon père m a dit : si tu n as rien c est que tu aimais ça... l horreur la descente aux enfers continuait . Premier violeur démasqué, vu le soutien de ma famille le deuxième violeur auguste d... ..s ne s est pas arrêté, jusqu a m attoucher dans ma chambre d hôpital. Une professeur de collège m a aidé. J ai tenté de me suicider x fois , je n étais qu un cadavre qui ne voulait plus vivre. Cette prof m a sortie de la comme elle a pu ( merci à elle) car je ne serais plus en vie sinon mais la douleur 20 ans plus tard est toujours intacte. J ai toujours honte d avoir supporte 5 ans ces sevices. Honte d avoir eu une famille si deguelasse. En colère contre ma maman qui nous a abandonné quand j avais 9 ans . J ai tout tenté pour qu ils soient punis et la justice française même en donnant toutes les preuves du monde , même si les tests gynécologique ont prouvés les viols et attouchements , rien n est fait. Ils vivent leurs vies comme si de rien était, un des deux d ailleurs toujours considéré par cette foutue famille ou je n ai plus le droit d aller car je suis soit disant une Salope et que lui est le plus beau le meilleur et le plus fort. Merci à la justice française d être aussi pourrie pour des jeunes filles ou femmes qui ont leurs vies fichues à cause de monstres dans leurs genres. Je suis marquée à jamais ...

#FtQTxU - Autres - 12/01/2018 -


52 vue(s) 14 Soutiens Réaction(s)
Lorsque javais 17 ans, ma mère est venue nue comme un vers, ma enlacée, et ma mit sa langue baveuse et dégueulasse dans loreille... cela faisait longtemps déjà que je devais menfermer à clef dans la salle de bain ou elle avait toujours un truc à faire si je prenais une douche... je ne vous raconterai pas les coups, le vols, les humiliations constantes , les morsures lorsque jai été en mesure de parer à ces coups, les coups dongles qui mensanglantaient les mains ... Quant à ma soeur, qui a 3 ans de plus que moi, je me rappel lorsque que javais 9 10, elle me faisait venir bavarder avec elle le soir dans sa chambre elle me demandais de sassoir sur elle, et me demandais toujours de sassoir plus haut... Il ma fallu des années pour comprendre quelle me faisait sassoir sur son sexe, et que si elle avait pu .... Quand jétais plus jeune, jétais du genre beau gosse... Jai eu beaucoup de propositions de la part de mes patronnes, chefs de service et autres ... malheureusement, si les hommes ont lhabitude de se faire rembarrer, et nen tiennent pas rigueur, les femmes elles sont plus rancunières Résister à leur pouvoir de séduction ouvre les portes de la répression .... Et vous savez quoi ... personne ne me crois, et si jen parle, les femmes deviennent très violentes Voilà, vous mavez énervé ! et je mapprête à lancer le site balance ta truie En cette époque de misandrie, ou soit disant on cherche légalité homme et femme, je minterroge ... Vous cherchez quoi exactement Les femmes ont le droit de shabiller comme elles le veulent, et ont le droit de ne pas se faire importuner, les hommes ont le même droit. Cela signifie que en tant quhomme, jai aussi le droit daller au travail sans avoir des décolletés plongeants, des jupes fendues, et jeans trop moulants du matin au soir, et des effluves de parfums destinées à attirer lattention Les femmes sont très ambiguës ... quasiment aucune dentre elles ne sortirait le dimanche matin sans se mettre un coup de peigne et se maquiller pour aller chercher 3 pauvres croissants ... Cest soit disant pour se sentir sûr delle... On ne peut pas nous caresser la braguette du matin au soir et nous reprocher davoir une érection. Légalité des sexes passent par une remise en question du comportement des hommes certes, mais des femmes aussi !

#W2J8de - Autres - 12/01/2018 -


77 vue(s) 10 Soutiens Réaction(s)
Je travaillais dans une entreprise de décolletage et par humanité jai donné mon N° de téléphone à un collègue Celui-ci lors des pauses se permettait de me caresser les cuisses sous la table ou me faisait du pied jusquau jour où il ma envoyé une photo de son sexe en érection avec des propos sexuels à mon encontre. Mon mari est tombé sur la photo et a cassé la gueule à ce pauvre type. Son nom MARC P de haute savoie

#f1GPaL - Milieu-professionnel - 10/01/2018 -


50 vue(s) 1 Soutiens Réaction(s)
Le genre na pas de sexe. Je suis une femme, jai soixante dix ans et voilà des années que je suis harcelée par une femme qui se comporte en homme, en porc. Jai fini par porter plainte, mais la justice est lente. Je donne son nom car elle a du en harceler dautres dont le témoignage me serait utile : béatrice K

#oVuYnL - Autres - 07/01/2018 -


54 vue(s) 4 Soutiens Réaction(s)
Jai subi les violences verbales, psychologiques, et finalement physiques de mon mari pendant des années. Cet homme est un artiste contemporain. Il a une grande notoriété : polyglotte, diplômé, et voyageant dans le monde entier. A la maison, cétait un monstre. Il était dune saleté repoussante, accumulait les objets quil entassait dans notre appartement. Il était couvert de dettes- que je remboursais-, et hurlait tous les soir sur ses quatre enfants et moi-même. En société, cétait un homme charmant, très apprécié pour sa culture, ses anecdotes, sa conversation. En famille, ce chrétien engagé me disait Vas te faire foutre, tu es une salope, une médiocrité. Je précise que nous travaillions dans le même milieu professionnel. Lorsque jai voulu le quitter, après une hospitalisation en urgence car il mavait luxé un membre, il ma promis de se venger : Tu vas en baver.... Effectivement, il ma calomniée avec de graves conséquences ( jai perdu une partie de mon réseau amical, professionnel, et deux emplois pour lesquels il avait contacté collègues et hiérarchie...) Malgré une condamnation en justice au pénal pour violences conjugales, et après mavoir violée, alors que je lavais quitté, il continue de me harceler et envisage même de demander la garde des enfants...

#wU1Bg6 - Milieu-professionnel - 06/01/2018 -


47 vue(s) 7 Soutiens Réaction(s)
Lâge ne fait rien à laffaire : à 56 ans jai subi les assauts dun homme de 71 ans, qui sous le couvert dun artisan, ma mené en bateau. Tout était prétexte à des attouchements (bisous qui dérapent, propos tendancieux etc.) que jai toléré ... Jusquau jour où jai compris quil avait une compagne et quil nétait pas seul au monde. Il sappelle Pierre F

#GFgBOm - Autres - 14/12/2017 -


104 vue(s) 7 Soutiens Réaction(s)