14 ans : mon père entre dans ma chambre je suis en train de lire assise sur mon lit. Il se jette sur moi, met une main dans ma culotte (essaie de la retirer) tout en enfonçant sa langue dans ma bouche. Je lutte jusquà ce quil laisse tomber. Il me force ensuite à me déshabiller entièrement, je refuse, je refuse, je refuse en pleurant mais il est menaçant, je finis par le faire et il me balade main dans la main dans toute la maison, pièce après pièce, lescalier, les chambres, la salle de bain, son bureau, la cuisine, la salle à manger, le hall et il me sort dans le jardin puis retour. Il mest arrivé de croire que jaurais mieux fait de me laisser violer, car je nai jamais guéri de cette attaque et cette humiliation associée à la peur quil me tue, il était ultra violent et me suspendait à 6 ans dans le vide par la fenêtre de la cuisine, du 7e étage, en menaçant de me lâcher si je ne cessais pas de pleurer, après mavoir fouettée avec sa ceinture les fesses nues, car je ne mangeais pas. Ma mère passait sans réagir. Mon père était prof de maths à la fac, ma mère prof agrégée de maths. 17 ans : ma mère me vire de la maison en maccusant Tous les problèmes de cette famille, cest toi. Je ne sais pas à lépoque quelle vient de rencontrer quelquun et a besoin dargent pour ses vacances, elle sest séparée de mon père, jai 17 ans et je viens davoir le bac. Premier viol dans un squat : Bruno, un jeune garçon qui moffre un coca avec un somnifère sans doute, il vire tout le monde et je me réveille en plein viol car mon petit ami ouvre la porte, il vient de rentrer. Hélas il interprète mal ce quil voit et referme la porte (il a cru que je le trompais sans doute). Nous nen avons jamais parlé. Nous avons eu un bébé un an et demi plus tard, il ne sest jamais occupé de sa fille. Il marrive de penser que cest peut-être à cause de ce viol quil avait interprété comme une tromperie. 18 ans : je suis embauchée dans un IMP près dAix en Provence grâce à un éducateur spécialisé qui mhéberge chez lui depuis que je suis arrivée dans la ville, à la recherche dun travail et dun appartement. Nous passons un mois de vacances à camper avec les enfants de lIMP dans le Périgord. Il minvite à passer dans la maison de campagne de ses parents, il ny a personne. Là il me viole sur le lit de ses parents. Il est très lourd, je pleure mais il ne cesse pas... Il y en eut dautres. Notamment à la fac (prof) et la dernière fois à mon boulot à 50 ans (le directeur).

#1RLvfp - Milieu-scolaire - 07/11/2017


86 vue(s) 8 Soutiens