Une première fois dans le cadre du travail il y a une douzaine dannées. Un phlébologue de Saint Maur des Fossés qui exerce maintenant à Joinville le Pont avait lhabitude, en plus de propos vicieux, de se glisser derrière les femmes sans bruit au travail. Je classais des dossiers sur une étagère debout sur un escabeau. Je portais un tailleur classique, il a commencé à toucher ma cuisse en remontant. Je lai menacé de le frapper. Il a ri. Jai ensuite menacé dappeler mon mari et la police. Il a arrêté. Une deuxième fois, 2 ans après, lors dune visite obligatoire, un médecin du travail à Paris 14ème mausculte et me demande si jai fait récemment un examen de prévention de cancer du sein. Confiante, je laisse faire jusquà ce quil magresse. Je suis sortie brutalement et nai plus jamais accepté de voir un médecin du travail. Parlez, parlez, il faut que cela cesse définitivement. Courage et solidarité à toutes.

#1xIvZ4 - Milieu-professionnel - 24/11/2017


80 vue(s) 5 Soutiens