On m’a envoyé chez le mauvais oncle pédophile à la maternelle déjà, parce qu’une fois j’avais fait mine de ne pas vouloir rentrer en classe après la récré … Ce qui s’est passé là-bas a été chronologiquement une atteinte sexuelle, une agression sexuelle puis un viol … Il y a aussi eu l’été de mes 10 ans dans le sous-sol, cet ami de la famille dont tout le monde vantait la gentillesse, m’a pris la main et m’a obligé à toucher son sexe en érection … Puis l’été de mes 11 ans, le viol sur la plage, il y a eu des témoins, ils se sont tus … Puis le viol pour mes 13 ans, juste parce que je dansais devant un garçon lors d’un d’anniversaire … Les sévices et les viols au pensionnat par certains des encadrants … La personne a qui j’avais eu le courage de me confier m’a roué de coups pour me faire comprendre une fois pour toute qu’on ne parle pas de ces choses là … Un autre viol pour mes 18 ans et enfin j’ai pu porter plainte : « Et vous étiez habillée comme ça ce soir là » m’a demandé le policier qui a pris ma déposition, car le jour du dépôt de plainte c’était la canicule et j’avais mis un dos nu… « Non monsieur, je portais un jean et un t-shirt ce soir là … », et quand bien même aurai-je été court vêtue, cela aurai t-il justifié un viol en réunion Est-cela que vous sous-entendez Quand vous avez vécu cela, on vous traite d’aguicheuse, de menteuse, de diablesse, de traînée, de droguée, de folle, dans le but de vous discréditer au cas où vous parleriez … Cela vous colle une de ces envies de hurler, cette injustice, mais n’en faites rien car on vous passera la camisole … et on vous fera interner pour schizophrénie ou autre pathologie psychiatrique. Si malgré tout, vous ne devenez pas folle et tenez tête à ceux qui vous empêchent de parler vous risquez de vous retrouver à la rue. Sans toit et sans ressources vous devenez une proie pour les réseaux criminels (prostitution, drogue, terrorisme etc. …)Si malgré tout cela vous survivez et retombez sur vos pieds, on vous proposera les emplois les plus toxiques, (ne vous en faites pas, il y aura toujours une place pour vous à l’atelier de sérigraphie) puis quand vous irez chez le médecin vous faire soigner, vous aurez droit à un bon cocktail de médicaments bien toxiques eux aussi … Les conséquences : à 9 ans je m’empiffrais et m’enlaidissais pour que cela n’arrive plus, à 14 ans je décidais de ne pas avoir denfants de peur quon leur fasse la même chose ...

#3aDq4n - Autres - 23/11/2017


54 vue(s) 4 Soutiens