Mesdames (et messieurs)

n’hésitez pas à parler de vos souffrances, vous êtes très loin d’être seuls, même si vous pouvez penser le contraire. En parler et le début de la reconstruction. Ce genre de chose ne se racontent pas en 140 caractères et encore moins sur un compte Twitter personnel.

Rompre le silence